Ce site est le complément interactif du livre de Gilles Gauvin et Fabrice Urbatro : "Les grandes dates de l'histoire de La Réunion" (Epsilon éditions, 2013).

Les grandes dates de l'histoire de La Réunion
En savoir plus

1942 : Le Léopard libère La Réunion

En 1940, et malgré les pétitions de nombreux Réunionnais, le gouverneur Pierre Aubert fait le choix de rester fidèle au régime du Maréchal Pétain qui a décidé de collaborer avec les Allemands. Le blocus de l’île imposé en représailles par les Anglais fit prendre à la misère physiologique de l’île des proportions dramatiques. C’est l’arrivée du contre-torpilleur de la France Libre, Le Léopard, le 28 novembre 1942, qui permet la libération de l’île. De très nombreux jeunes, dont une quarantaine de femmes, se porteront immédiatement volontaires pour aller combattre dans les Forces Françaises Libres.

JOUER

MOTS CLES :
Pétainisme
Gaullisme
Forces françaises libres
Blocus
Pénurie

Pétainisme

Courant politique qui défend les valeurs incarnée par Philippe Pétain (1856-1951), chef de l’Etat français entre 1940 et 1944. Ce héros de la Grande Guerre met fin à la IIIe République en créant l’Etat français, connu aussi sous le nom de régime de Vichy (lieu où est implanté le gouvernement de la zone sud du territoire occupé, dite « libre » par les nazis). La devise de ce nouveau régime politique est « Travail, Famille, Patrie » et le gouvernement de Pétain collabore de plein gré avec l’occupant qu’il aide dans sa politique de répression et dans la déportation des Juifs.

L’idéologie de ce régime, guidé par des principes d’extrême-droite, porte le nom de Révolution nationale.
A la libération, le Maréchal Pétain est condamné à mort, mais de Gaulle signe sa grâce eu égard à son grand âge et à son rôle durant la Première Guerre mondiale. Il meurt exilé sur l’île d’Yeu.

Gaullisme

Courant politique qui se revendique des valeurs défendues par le général de Gaulle. Le mouvement gaulliste est né en réaction à l’occupation nazie et son acte fondateur est l’appel du 18 juin 1940. Après le départ du Général en 1946 – qui refuse les institutions de la IVe République, ses partisans ont soutenu son retour au pouvoir à travers la création d’un parti politique : le Rassemblement du peuple français (RPF) qui s’est inscrit dans le paysage entre 1947 et 1953. Le gaullisme politique semble alors perdre la faveur des Français jusqu’au retour du Général du fait de la situation insurrectionnelle en Algérie le 13 mai 1958. Les gaullistes se sont alors regroupés dans un nouveau parti politique : l’Union pour la Nouvelle République (UNR), devenu Union des démocrates pour la Ve République (UDR) en 1967, puis Rassemblement pour la République (RPR) sous l’impulsion de Jacques Chirac en 1976. Ce dernier, décide de fondre son parti au sein d’un mouvement plus large, l’Union pour la majorité présidentielle (UMP), lors de la présidentielle de 2002. Le parti garde ensuite ses initiales pour devenir l’Union pour un mouvement populaire.

Forces françaises libres

Force militaire créée le 1er juillet 1940 par le Général de Gaulle à Londres. Environ 7 000 en juillet 1940 ils seront 53 000 au maximum en 1943, soit 0,1% de la population métropolitaine. 70% sont des jeunes de moins de 30 ans. Ils viennent en majorité de milieux modestes, beaucoup plus des villes que de la campagne. Leur niveau d’étude est modeste : 75% ont au maximum le niveau lycée. Les trois premières raisons de leur engagement au service de la France sont le patriotisme, l’entraînement par les camarades et l’idéologie. 10 000 d’entre eux – soit 1/5e – sont morts au combat.

Blocus

Action d’isoler volontairement un territoire de toute relation commerciale avec le reste du monde.
Le gouverneur Aubert, à la tête de La Réunion, faisant le choix de demeurer fidèle au régime pétainiste, l’Angleterre soumet alors l’île à un blocus qui, de la fin août 1940 à la libération de l’île par le contre-torpilleur FFL « Le Léopard », le 28 novembre 1942, rend la vie quotidienne de la population très difficile.

Pénurie

Manque très important du nécessaire pour la vie quotidienne et l’alimentation.
Pour la situation à La Réunion, lire un extrait (PDF) de l’ouvrage de Eric ALARY, Bénédicte VERGER-CHAIGNON, Gilles GAUVIN, Les Français au quotidien, 1993-1949, Perrin, 2006, p.299-303.

Haut de page

Pour en savoir plus :

• COMBEAU Yvan, MAESTRI Edmond, Histoire de La Réunion de la colonie à la région, Nathan, 2002.
• COMBEAU Yvan (dir.), L’île de La Réunion dans le XXe siècle. Un itinéraire français dans l’océan Indien. Colonie. Département. Région, CRESOI-Université de La Réunion, 2009.
• MAESTRI Edmond, NOMDEDEU-MAESTRI, Chronologie de La Réunion. De la découverte à la départementalisation, CRESOI-SEDES, 2001.
• VAXELAIRE Daniel, Le grand livre de l’histoire de La Réunion, vol.2 de 1848 à l’an 2000, Orphie Editions, 2009.

Sur La Réunion et les Guerres mondiales
• ALARY Eric, VERGER-CHAIGNON Bénédicte, GAUVIN Gilles, Les Français au quotidien, 1993-1949, Perrin, 2006.
• COMBEAU-MARI Evelyne et MAESTRI Edmond, Le régime de Vichy dans l’océan Indien. Madagascar et La Réunion (1940-1942), SEDES – CRESOI, 2002.
• EVE Prosper, La Première Guerre mondiale vue par les poilus réunionnais, Editions CNH, 1992.
• EVE Prosper, Les sept dernières années du régime colonial à La Réunion (1939-1946), Karthala-Université de La Réunion, 2005.
• MAREK Bernard et BOURAU-GLISIA Guy, Une île dans la guerre. La Réunion de la Mobilisation à la Départementalisation. 1939-1946, Azalées Editions, 1992.

Bandes dessinées
• APPOLLO et BRUNO, Commando colonial, Dargaud.
-Opération Ironclad, 2008
-Le loup gris et la Désolation, 2009
-Fort Théleme, 2010

Sites internet
Site du Mémorial de Caen
Site du mémorial du centre Charles de Gaulle
Site de la Fondation Charles de Gaulle
Le Boucan (portail de l’histoire de La Réunion)

Haut de page